Médiologie

Accueil > Publications > Cahiers de Médiologie > Pourquoi des médiologues ?

Cahiers de Médiologie

Pourquoi des médiologues ?

Cahier n° 6, 2e semestre 1998, coordonné par Louise Merzeau

Louise Merzeau , 30 septembre 2015

Après avoir musardé tous azimuts - de la rampe théâtrale à la bicyclette, du papier à la route en passant par la nation et les réseaux, – nous avons ressenti le besoin d’un retour au camp de base, pour expliciter nos méthodes d’analyse et relever nos coordonnées. À mesure qu’elle se construit, la médiologie doit douter d’elle-même et reconnaître qu’il y a plusieurs façons d’en être ou d’en faire…

Pour préciser ses repères, ses attentes et ses frontières, l’équipe des Cahiers doit aussi écouter ce que ses détracteurs et ses alliés ont à lui dire. On sera sceptique ou tenté, un pied dehors ou un pied dedans, mais toujours en mouvement sur ces passerelles jetées entre techniques, cultures et sociétés. On parlera de ces médias, qui divisent les médiologues. On parlera du corps, de l’outil, de l’inconscient et de l’institution, parce qu’ils sont les médiations où se joue le lien du technique à l’organique.

On dira nos reconnaissances, et on proposera une multitude d’entrées par un abécédaire. A chacun son itinéraire…

Sommaire (les articles peuvent être téléchargés au format pdf)