Médiologie
Fondée par Régis Debray

Accueil > Publications > Cahiers de Médiologie > La confusion des monuments

Cahiers de médiologie

La confusion des monuments

N° 7, 1er semestre 1999, coordonné par Michel Melot

par La Rédaction

Publié le : 12 janvier 2024. Modifié le : 23 juin 2024

L’intérêt porté au patrimoine culturel a élargi le concept de « monument » jusqu’à le vider de son sens : monuments modestes ou ordinaires, naturels, immatériels, se confondent aujourd’hui avec le « petit patrimoine », le patrimoine industriel et technique, le patrimoine contemporain, paysager, ethnologique et autres « nouveaux patrimoines ».

Les professionnels de l’architecture et de la conservation sont ainsi confrontés quotidiennementà des exigences contradictoires pour concilier le respect du passé avec les besoins du présent et les attentes du futur. La fusion, au ministère de la Culture, en septembre dernier, de la Direction de l’architecture et de celle du patrimoine est symptomatique de cette obligation où nous sommes de relier dans un même geste et d’associer dans une même politique « la mémoire et le projet », comme aime à la dire François Barré, premier directeur de l’architecture et du patrimoine.

La question du monument, parce qu’elle concerne le rôle du support matériel – le monument lui-même– dans la transmission de nos valeurs, avait été mise au programme des Cahiers de médiologie en 1997. Adoptée, en raison de son actualité, par la Direction de l’architecture et du patrimoine comme thème des derniers Entretiens du patrimoine 1, elle retrouve aujourd’hui, sous la forme de ce numéro et enrichie de ces débats, le projet initial des médiologues.


La confusion des monuments


Envoyer un message à l'auteur : Contact