Médiologie

Accueil > Dossiers > Jean Baudrillard > Le médium « automobile » à Palerme

Cahiers de Médiologie

Le médium « automobile » à Palerme

La Rédaction , 7 avril 2018

J’aimerais commencer par un exemple, un anti-exemple absolu de l’usage de l’automobile : la ville de Palerme.

Le trafic à Palerme est quelque chose d’hallucinant. Il est complètement mortifère, meurtrier, mortel, etc. Pratiquement toutes les voitures ne tiennent aucun compte des règles de sécurité. Elles se précipitent les unes sur les autres, se volent la priorité. C’est un carnaval, un festival, une sorte de fête. Et tout ça se passe quand même selon une sorte de règle du jeu dont les conducteurs usent avec beaucoup d’habileté. Ils ont une grande virtuosité automobile. Il n’y a pas plus d’accidents à Palerme qu’ailleurs. Si vous arrivez et que vous voyez ça, vous vous dites « c’est le massacre ! » Non pas du tout, ça se joue, en dépit et au défi de toutes les règles de sécurité, au point même que les quelques- uns qui observent les règles de priorité se font mépriser et insulter.

Suite : voir le document joint.

« Jeux » : article paru dans le numéro 12 des Cahiers de médiologie, « L’Automobile », coordonné par Marc Guillaume et Régis Debray.