Médiologie
In medias res

Accueil > Publications > Auteurs > Daniel Bougnoux : contributions à la revue « Médium »

Daniel Bougnoux : contributions à la revue « Médium »

par Daniel Bougnoux

Publié le : 10 août 2020. Modifié le : 13 août 2020

Médium 60-61 « La mort et après » (juillet-décembre 2019)

Vivre la mort

Il nous faut vivre avec nos morts, non pas s’y résigner, mais les fréquenter davantage, pour savourer le goût de vivre. Entre présence et représentation, les spectres s’invitent de plus en plus dans nos vies.

2018-2013

Médium 57 « Drôle d’époque » (octobre-décembre 2018)

Hulot, un idiot utile

Fut longtemps réputé idiot (utile), le naïf qui coopére à son insu à une manipulation idéologique, mais l’idiot, étymologiquement, est celui pense seul. Parfois, au service de l’intérêt général.

Médium 55 « Le code et la chair » (avril-juin 2018)

Tendance danse

Le spectacle vivant met en scène des corps : ne vous étonnez pas qu’ils dansent, c’est leur tendance. Le Verbe n’a rien à y perdre, bien au contraire, le voilà par le corps animé… Se mouvoir, émouvoir, un pas de deux.

Médium 50 « Littérature, chutes et rebonds » (janvier-mars 2017)

Survie, mode d’emploi (Ouverture)

Oui, le temps décidément travaille et les craquements dans la vieille demeure se multiplient, un glissement de terrain est en train d’emporter ce qui faisait nos sujets d’orgueil, de délectation ou d’études. Mais ce même « air du temps », qu’on peut détester, ne cesse aussi de proposer de nouveaux objets à notre curiosité.

Médium 46-47 « Eros Aujourd’hui » (janvier-juin 2016)

Le con d’Irène

Plutôt que le provocant, le grivois ou le direct, défendons avec Aragon le doux-amer du secret et du discret.

Médium 43 « Charlie et les autres » (avril-juin 2015)

Scrogneugneu et Youplaboum

La scène se déroule le dimanche 11 janvier après-midi, quelque part dans une ville française.

Médium 42 « L’écrivain national » (janvier-mars 2015)

Nations en quête d’auteurs

Médium 41 « Rythmes » (octobre-décembre 2014)

« Out of joint »

Le mot célèbre du prince Hamlet (1603) n’a pas attendu la mise en pièces de cadences séculaires pour déplorer une grondante, une menaçante perte de rythme ou de phrasé.

Médium 40 Varia (juillet-septembre 2014)

Blog et travail de deuil

On a beaucoup écrit, touchant le tournant numérique, sur les diverses formes du e-love ou du e-learning, mais rien à ma connaissance sur le e-wake ou le e-mourning, sur le deuil assisté par les nouvelles technologies. Plusieurs affinités pourtant rapprochent le rythme ou les formats du blog et le travail du deuil.

Médium 37-38 « Secrets à l’ère numérique » (octobre 2013-mars 2014)

« Avoir des secrets »

Quoi de plus séduisant que d’avoir des secrets ? Une tradition d’explication, qui s’efforce de tirer la vie hors des plis, anime l’Occident, jusqu’à la philosophie des Lumières. Cette conquête optique du monde se heurte aux mondes propres de chacun. Être un sujet ne revient-il pas à avoir des secrets, y compris pour soi-même ?

Médium 36 « L’esprit des lieux » (juillet-septembre 2013)

La Maison de la radio (av. Robert Dumas)

Après avoir exploré le musée du Louvre, une école de campagne, la cage de Nénette au Jardin des Plantes, le cinéaste Nicolas Philibert s’en va vers la Maison de la radio. Ainsi se nomme le film, prétendant que le bâtiment et sa fameuse circularité en sont le véritable sujet ou objet.

Médium 35 « Ruptures techniques et continuité culturelle » (avril-juin 2013)

L’immuable et le mutant

(av. Régis Debray)

Viscosités pragmatiques

Le flot des innovations ou des marchandises nous pousse en avant pour trouver du nouveau ; cette course impitoyable a pourtant sa butée dans nos relations pragmatiques, qui valorisent un temps lent et long, et changent l’obstacle de l’archaïsme en gage de succès. L’effet jogging des médiologues demande à être explicité.

Entretien avec Frédéric Worms

Comment le temps technique rencontre-t-il le temps médical, et notamment cette somme obscure d’actes et d’attitudes que résume la notion de « soin » ? Et comment cette notion, à son tour, sous le terme anglais de care, a-t-elle débordé ce contexte pour instituer un « paradigme » majeur des sciences sociales ? Philosophe du soin, Frédéric Worms précise ici quelques enjeux et difficultés de cette approche transdisciplinaire. Entretien avec Daniel Bougnoux.


2012-2008

Médium 32-33 « Copies, modes d’emploi » (juillet-décembre 2012)

La part de l’interprète

Plutôt que de défendre avec Walter Benjamin les valeurs « auratiques » de l’original ou de la première fois, on développe ici, pour penser la prolifération des copies, la distinction des œuvres autographiques et allographiques ; sous la pression des nouvelles technologies et de l’impératif démocratique de leurs conditions d’accès, les œuvres opèrent une émancipation allographique en se détachant du ici et du maintenant de leur première énonciation.

Médium 30 Varia (janvier-mars 2012)

En avant de quelle garde ?

Les avant-gardes d’hier étaient encore conservatrices. Aujourd’hui, c’est la « garde » qui semble la chose à excéder ou à mettre en question dans plusieurs cas, avec son double sens : précaution et conservation.

Symptôme

« The Artist » ou l’enfance de l’art

Pour réaliser The Artist, Michel Hazanavicius se prive, en plein essor des technologies numériques avec leurs enceintes immersives et lunettes 3D, de la plus noble conquête du cinéma au cours de sa séculaire histoire, la parole

Médium 27 Varia (avril-juin 2011)

Biographier Derrida

Les fidèles de Derrida n’ouvriront pas le gros livre que Benoît Peeters vient de lui consacrer sans un plaisir mêlé d’appréhension : satisfaction de voir leur auteur, jusqu’ici disséminé en quelque quatre-vingts ouvrages, enfin rassemblé dans un seul, là, sur la table, désormais disponible ; crainte aussi de ne pas y retrouver leur Jacques ou Jackie

Médium 26 « Santé : nouvelles techniques, nouvelles croyances » (janvier-mars 2011)

Knock médiocrate

Modernité prémonitoire d’un personnage littéraire… En 1923, Jules Romains, poussant la satire du fanatisme médical aux limites, préfigurait peut-être une société de soins à venir.

Médium 24-25 « Frontières » (juillet-décembre 2010)

L’humanité en partage

La question de la frontière a d’intéressantes implications médiologiques, qui touchent à la logique du milieu, du monde propre, et à quelques notions connexes. Le point de départ est qu’il faut des frontières, pour l’individu comme pour le collectif, et notre colloque à cet égard prolonge « le nouage du nous » : selon quels modes un collectif peut-il se clore, et comment cette clôture est-elle pourvoyeuse de consistance et d’identité pour le je autant que pour le nous ?

Médium 23 Varia (avril-juin 2010)

Leonard Cohen, scène zen

« Il est un air pour qui je donnerais / Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber… » Non, pas Mozart, tout de même, Nerval exagère ! « Un air très vieux, languissant et funèbre… » : là oui, nous parlons bien des chansons de Leonard Cohen.

Symptôme

Alice au Moulin
Yves Citton

Médium 22 Varia (janvier-mars 2010)

Quatre mariages pour un enterrement

Il arrive un âge où chacun peut dire, comme chante Brassens, J’ai vu se marier / Toutes sortes de gens. Et aussi enterrer. Évidentes manifestations de notre incomplétude, ces deux institutions symboliques rythment nos existences : nous sommes des êtres pour l’amour autant que pour la mort. Or, forcé d’assister bon an mal an à plusieurs manifestations de l’une et l’autre cérémonies, j’aboutis à ce constat paradoxal : je supporte mal les mariages, j’adore les enterrements. Pourquoi ?

Médium 20-21 « NOUS » (juillet-décembre 2009)

Introduction

(avec Régis Debray)

Nous la cellule amoureuse

De l’auteur du Libertinage au chanteur lyrique des poèmes à Elsa, du romancier qui fixa dans Les Cloches de Bâle ou Aurélien d’inoubliables amours jusqu’au vieillard homosexuel de Théâtre-roman, quels usages de l’amour propose Aragon, que nous apprend-il sur le nouage érotico-politique ?

Symptôme

Le nous dessus-dessous

Médium 19 Varia (octobre-décembre 2006)

Cambodge : quel traitement du trauma ?

Trente ans après le renversement du régime des Khmers rouges par les troupes vietnamiennes, le 7 janvier 1979, le procès de quelques dirigeants devant des « chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens » (CETC) va enfin s’ouvrir à Phnom Penh. Cette juridiction au nom bizarre a connu une gestation tortueuse, fruit d’un laborieux compromis. Un procès international eût été plus simple à mettre sur pied, et sans doute moins coûteux, mais aurait-il eu la même signification aux yeux des Cambodgiens ?

Symptôme

Ce qui marche

Médium 18 Varia (janvier-mars 2009)

Les empreintes, non l’emprise (Roland Barthes)

En philosophie, autour des années 60-70, Roland Barthes ne tenait pas le haut du pavé. Il ne partageait pas les objectifs grandioses d’Althusser, Deleuze, Derrida, Foucault ou Lacan ; on le citait à côté d’eux, sans doute, mais il passait pour mineur…

Symptôme

Caca, vous dis-je !
Du fric et des lettres, petites suites

Médium 16-17 « L’argent maître »

On liquide

Tirant leur crédit de la monnaie et des mots généralement acceptés, flux d’argent et flots de paroles circulent, s’accumulent et font aussi bouger les personnes et les choses. Dans la famille Gide, l’oncle Charles et le neveu André incarnent assez bien la rencontre entre la valeur et le sens. Daniel Bougnoux convie Jean-Joseph Goux à nous faire découvrir comment Balzac, Valéry, Gide, Jules Romains et quelques autres rendent compte des métamorphoses de la valeur, du solidus d’or à la plus extrême liquidité.

Symptôme

Cendrillon

Médium 15 Varia (avril-juin2008)

Symptôme

La querelle des médailles


2008-2014

Médium 14 Varia (janvier-mars 2008)

Symptôme

Spinoza mode d’emploi

Médium 13 Varia (octobre-décembre 2007)

Symptôme

Bestialités (film de Sven Taddicken, Le Bonheur d’Emma)

Médium 12 « Qu’est ce qu’un chef ? » (juillet-septembre 2007)

En majesté

Dynamique des images : certaines ne s’arrêtent pas au sage face-à-face mais cherchent un contact virulent, une invasion de la conscience, une pulsion d’emprise. En deçà ou au-delà de la représentation, elles détiennent un pouvoir et manifestent un ascendant. « Présence réelle », vertu d’incarnation, magnétisme ou influence galvanisante…, ce vocabulaire théologico-politique contourne la relation sémiotique en direction d’une action plus vive, et plus dangereuse pour les sujets menacés de suggestion. On reconnaît à cela le chef : dès son image il en impose, son effigie ne l’éloigne pas.

Médium 11 Varia (avril-juin 2007)

Symptôme

L’image-événement

Médium 10 « Le numérique en toutes lettres » (janvier-mars 2007)

Glissements progressifs de l’autorité

L’archaïque, l’archonte, l’archive, ont lié de façon immémoriale le commencement au commandement, et l’autorité à un certain pouvoir de maîtriser ou de rejouer l’origine. Ce pouvoir a peu à peu glissé, avec l’idéologie progressiste des Lumières, vers celui d’annoncer et de décrire l’avenir. C’est cette double autorité, liée à une perspective historique et à une durée, qui vacille aujourd’hui dans un présent aux représentations fort incertaines.

Symptôme

Déliaison dangereuse : Quartett
Cyrano à la lettre

Médium 9 Varia (octobre-décembre 2006)

L’obscène, la scène et le secret

Représenter, théâtralement parlant, suppose une rampe, et des coulisses ; loin de tout montrer, celles-ci mettent en valeur une absence. La recherche de la sensation, du direct, d’une visibilité forcenée et d’une emprise grandissante sur les corps caractérise à la fois les propositions « cruelles » de l’art contemporain et le fonctionnement ordinaire des médias. Entre scène et obscène, où passe aujourd’hui la ligne rouge dans nos représentations artistiques, médiatiques, politiques ?

Symptôme

Publisophie/philocité. Dominique Quessada, La Société de consommation de soi ; L’Esclavemaître.

Médium 8 Varia (juillet-septembre 2006)

Maudits médias

Sur la question des médias, décidément ressassée, interminable, la médiologie ne snobera pas le débat. L’objet-média, celui qu’on aime haïr, mal dit, maudit, nous réserve encore des surprises, et d’improbables envies : on y revient toujours, tous nos chemins s’y croisent mais personne n’aura, à l’ombre de ce marronnier médiatique, le dernier mot.

Salut l’artiste

Andy Goldsworthy

Fixé en Écosse, ce land artist – ou « sculpteur environnemental » – représente moins la nature qu’il ne la manifeste 1 ; optant résolument pour un art de l’immanence, il n’ajoute pas au monde mais il combine des forces vives et des formes déjà données.

Un concept

Représentation

Représenter implique généralement l’extraction d’un schème à partir d’un territoire et sa transposition dans un autre monde – dont les matériaux, les supports ou l’élément sont plus diaphanes ou faciles à manier – appelé carte ; cette opération de substitution ou d’allègement tient nos deux termes fermement séparés de part et d’autre de la « coupure sémiotique » : le signe n’est pas la chose, le mot chien ne mord pas – non plus que son image d’ailleurs.

Symptôme

Pinault Show
Hamlet en une heure vingt

Médium 7 Varia (avril-juin 2006)

Symptôme

Berlusconi, la marche du « cavaliere »
Emballer la mécanique

Médium 6 Varia (janvier-mars 2006)

Bonjour l’ancêtre. Platon

Symptôme

L’info dépecée : vers une presse dadaïste ?

Médium 5 Varia (octobre-décembre 2005)

Bulles, écumes, médiasphères

À la notion visuelle et sécurisante de « champ », chère à la sociologie de Pierre Bourdieu (le champ artistique), la médiologie a toujours opposé celle, tactile et compromettante, de « sphère » (la médiasphère)… Avec les travaux de Sloterdijk, nous voilà donc en famille.

Symptôme

Céline’s band, la terreur en chantant

Médium 4 Varia (juillet-septembre 2005)

Symptôme

Vidéopéra et Lemming, le lemme de Dominik Moll

Médium 1 Varia (automne 2004)

Aragon/Breton : médias contre médium

S’ils ne s’adonnent pas à la sociologie des médias, les médiologues ne peuvent ignorer les moyens d’information. D’autant que la question du journalisme pose celle de la militance et de notre rapport au présent.

Reconnaissance (Derrida). Jacques

Cahiers de médiologie

N°1. La querelle du spectacle, coordonné par Daniel Bougnoux, 1er semestre 1996.