Médiologie
In medias res

Accueil > Publications > Médium > Médium 40

Médium 40

Juillet-septembre 2014

par La Rédaction

Publié le : 19 juillet 2014

Sommaire

Point barre
par Régis Debray

La méthode simplement c’est le chemin tel qu’il nous apparaît quand, arrivé au bout, on se retourne sur ses pas. Voici un itinéraire personnel, méthodiquement retracé, un parmi tant d’autres possibles.

Ouvrir ou fermer la suite du sommaire

Blog et travail du deuil
par Daniel Bougnoux

On a beaucoup écrit, touchant le tournant numérique, sur les diverses formes du e-love ou du e-learning, mais rien à ma connaissance sur le e-wake ou le e-mourning, sur le deuil assisté par les nouvelles technologies. Plusieurs affinités pourtant rapprochent le rythme ou les formats du blog et le travail du deuil.

Chris Marker, in memoriam
par Pierre Murat

Chris Marker, mort en 2012 le jour de ses 91 ans après avoir médité sa vie durant sur le pouvoir de résurrection et la charge de deuil que portent nos images.

Les rhapsodies du nouveau monde. « Nation telling »
par Paul Soriano

Le temps de notre temps est un « présentisme » lesté d’une longue mémoire. Il convoque sans cesse le passé, le rend présent, vivant en somme, et indéfiniment recyclable. De moins en moins déterminé, l’avenir se prête au suspense. Enquête sur le temps retrouvé.

Russophobie
par Hermann Iline

Russe, si proche et si lointain, est une énigme. « Nous avons à notre porte un pays qui nous est aussi étranger que l’Arabie saoudite », s’exclamait l’autre un jour un diplomate allemand ! La grande Catherine, née Sophie-Frédérique-Augusta d’Anhalt-Zerbst a dû s’étrangler de rage, ou de rire, dans son tombeau. Malveillance ? Ignorance ? Nous avons demandé son avis à un ami « exilé ».

Le désert des Tatars
par Slimane Zeghidour

Comment peut-on être Ukrainien ? De toutes les façons de l’être, celle des Tatars de Crimée n’est ni la plus banale ni la moins douloureuse.

Mouchoir et kleenex
par Christian Cavaillé

Années 1950 : mouchoir (mocador ou moucadou en occitan) dans la poche avec des bouts de ficelle et un couteau ; mouchoir hivernal ou antirhume, très grand et d’un fil très fin pour ne pas irriter le nez ; mouchoir estival et de travail noué aux quatre coins pour enserrer la tête ou placé sous le chapeau ou entre la chemise et la peau pour éponger la sueur…

Remontrances confraternelles
par Jean-François Kahn (entretien)

L’horreur médiatique ? C’est beaucoup dire. La thèse de Jean-François Kahn tient en une phrase bien frappée : « Les médias de partis ont fait peu à peu place aux différents organes du parti des médias. » Ce parti, comme les autres, véhicule des idées, mais le médiatisme est un syncrétisme, « dont les deux principaux ingrédients renvoient à un progressisme sociétal et à un conservatisme économico-social, quitte à virer libertaire ici et réactionnaire là. »

Les ancêtres d’Émile Ajar
par Stéphane Ratti

Anonymat, pseudonymes, tout est bon pour tromper la censure et dérouter les enquêteurs : des intellectuels païens de l’Antiquité tardive à Émile Ajar.

L’amnistie mémorielle
par Jacques Lecarme

Sous l’angle éditorial, la mémoire des maudits se porte mieux que celle des héros. Comme si, avec les années, un intérêt littéraire grandissant pour la collaboration remplaçait l’opprobre de l’après-guerre.

Les ermites ne vivent pas longtemps seuls
par Michel Melot

À l’occasion de l’inauguration de la maison de Julien Gracq, une réflexion sur le destin des ermites et le rôle en général des maisons d’écrivain, par un grand spécialiste de cette question.

Épépé : histoire sans parole
par Robert Dumas

Contemporain d’Imre Kertész, Ferenc Karinthy est né à Budapest en 1921. Traducteur de Molière et de Machiavel, il écrit essentiellement pour le théâtre. Outre Épépé, son roman publié en 1970 qui connut au moins cinq éditions françaises, très peu d’ouvrages sont disponibles dans notre langue. Il est mort à Budapest en 1992.

La photo tuera-t-elle la photographie ?
par Florent Barnades

Internet regorge des images de ce que nous mangeons : comme un rituel, les clients des restaurants capturent l’image de leur assiette pour les « partager » sur des sites de comparaison culinaire. Les salles de bains deviennent des lieux de poses pour des amoureux qui s’échangent leur nudité par MMS et webcam. Les cabines d’essayage des magasins s’ouvrent sur le monde…

Marx et Flaubert
par Pierre Chédeville

L’un est un philosophe allemand expert en rapports de production, l’autre un écrivain français expert en rapports amoureux. Quel rapport entre eux ? Un ennemi commun (le bourgeois), la classe et le manque de classe.

Une traversée franco-haïtienne
par René Depestre

À l’occasion d’un colloque sur son œuvre (Limoges, juin 2014), le grand écrivain haïtien René Depestre revient sur son parcours. Un C.V. sévère qui croise l’histoire d’un hommes avec celle de son pays.

Sous-titrage
par Louise Dumas

Que l’avènement du numérique transforme notre appréhension du monde et du savoir n’est plus un secret pour personne. Que le cinéma soit concerné au premier chef par cette révolution va quasiment de soi. L’entrée dans l’ère du DVD modifie profondément notre rapport avec les films.

Pense-bête
Par Régis Debray

Un pro à la proue
Qui a le pas sur qui ?
Considérations économiques
L’idiotisme du métier
La solution
De Marx à Tocqueville : François Furet
Chateau ou Briand ?
L’Odyssée vidéo
Pied-de-nez
Pitié !
Tempus fugit