Médiologie
In medias res

Accueil > Les temps qui viennent > Lexique

Les temps qui viennent : un regard médiologique

Lexique

par Paul Soriano

Publié le : 1er mai 2021. Modifié le : 8 mai 2021

Le monde qui vient, les temps qui viennent, de A comme Algorithme à Z comme Zombie…

#jesuischarlie

Viralisé par le réseau, un simple tweet a fait d’un JE un NOUS… Mais si ces « JE », et si ce « NOUS », n’étaient en définitive que des « ON » ?

Abstraction

A l’ère numérique, l’abstraction migre en quelque sorte du domaine de la pensée à celui de l’informatique : réduction des êtres à des ensembles de données (data) susceptibles d’être calculées par une machine.
Pour mémoire : la notion d’abstraction s’est d’abord appliquée au rapt, à la chirurgie (ablation) et enfin à l’isolement (s’abstraire du monde).

Abêtissement

" (…) l’hégémonie de la bêtise – qui est l’équivalent de l’hégémonie tout court. (Jean Baudrillard).

Algorithme

Des êtres invisibles et silencieux qui se nourrissent de données, tandis que les humains numérisés croient encore qu’ils échangent des « informations », des « idées », des « jugements » ; ou défendent une « identité » (désormais totalement décrite par des données). Quelque chose qui tient de l’esprit mais se trouve opéré par une machine qui calcule, le plus souvent à votre insu.

Banque centrale

Déesse engendrée par un coït public-privé. Gardienne de la monnaie (publique), nourrice de l’argent (privé). En toute indépendance.

Body building

En Californie, vous croiserez des corps body buildés, tellement travaillés qu’on les dirait déjà artificiels, aussi lisses que des personnages de jeu vidéo ; mais aussi (la chair se venge !) des corps obèses, des corps anorexiques et des militants véganistes refusant de nourrir leur viande avec celle des animaux… Ou bien des corps voilés dont la chair occultée n’en est que plus désirable.

Bougie (effet)

Toute nouvelle technologie fait payer un gain utilitaire d’un appauvrissement des jouissances « psychiques » attachées à l’usage de la technologie précédente qu’elle périme.
Ainsi de l’éclairage électrique remplaçant la flamme : l’usage anachronique d’une technologie « dépassée » nous en fait prendre conscience et tente de la compenser, pour retrouver une ambiance, une atmosphère, une vision des choses et des êtres, une « expressivité » que l’éclairage électrique nous a dérobée.
Les âmes préfèrent la bougie (voyez les églises et les gâteaux d’anniversaire), l’esprit découpe le monde au laser.

Bullshit job

Si tu n’arrives pas à expliquer ton métier en moins de 30 secondes à un enfant de dix ans, alors tu exerces probablement un bullshit job.

Caméra

Slogan de l’époque, au temps de Snapchat, Instagram, et autres vidéos tweetées : « cours, cours, caméra, le nouveau monde est devant toi ».

Cerveau

Une créature des profondeurs au cerveau minimal erre longtemps avant de trouver un point où se fixer… « Dès qu’elle l’a trouvé, elle survit en se dévorant elle-même. Et ce qu’elle dévore d’abord, c’est son propre cerveau. Ce minimum de matière grise, qui ne lui servait qu’à trouver son lieu, elle n’en a plus besoin, donc elle le dévore. Je me demande si l’espèce humaine n’est pas en train de suivre le même parcours. »

(Jean Baudrillard, Les Exilés du dialogue. Entretiens, Galilée, 2005).

Chair à canon (électronique)

Dans les jeux vidéo les plus populaires, les corps ne sont que des spectres numériques joyeusement massacrés, de la chair à canon électronique pulvérisée ; idem, mais pour de vrai, dans la guerre des drones.

Cloître

Espace clos ouvert sur l’infini.

« Il faudra bientôt construire des cloîtres rigoureusement isolés où ni les feuilles ni les ondes n’entreront…. On y méprisera la vitesse, le nombre, les effets de masse, de surprise, de contraste, de nouveauté et de crédulité. C’est là qu’à certains jours on ira, à travers les grilles, considérer quelques spécimens d’hommes libres » (Paul Valéry)

Complotisme

Et de droite et de gauche. La gauche débusque les complots des classes dominantes. La droite, ceux des forces de gauche qui veulent abattre les classes dominantes. Et les extrêmes, de droite et de gauche, font la synthèse.
Toute dénonciation du complotisme tourne automatiquement au complotisme.

Confession

Les adulescents d’aujourd’hui, comme ceux d’avant-hier ont des états d’âme, mais curieusement, au lieu de les confier à un journal intime, ils les publient sur Facebook. Et il ne s’agit pas d’un simple changement de support, du papier au numérique, sans autre cause ni conséquence : à la différence de la confession catholique (secrète), la confession protestante à l’américaine est publique : groupes de témoignages ou de thérapie, sur le modèle des Alcooliques anonymes…
De l’intime au public, sans médiation : l’animateur de groupe n’est qu’un sous-médiateur à qui manque l’essentiel : le pouvoir de donner l’absolution. Quant à l’audience, elle se contente d’applaudir la performance, on est déjà dans le show, pas loin du showbiz. Incurable vulgarité…

Congélateur

Après le cheval, le congélo est la deuxième plus belle conquête de l’homme. Conjugué avec un four à micro-ondes, c’est un dispositif technique qui émancipe l’homme de toute intervention féminine aliénante (aliénante pour lui et pour elle).
Source : Médiologie domestique.

Cool

Cool, c’est à peu près n’importe quoi. Et c’est ça qui est cool, justement.
À défaut de définition positive, qu’est-ce qui n’est pas cool ? Couramment, c’est quelqu’un ou quelque chose qui fait obstacle à mon désir : le Décalogue c’est pas cool. Mais le moins cool au premier abord est susceptible de le devenir : un pré-ado confronté à un mot savant comme « épistémologie » peut s’écrier : « cool, ce mot ! », et passer à autre chose. Il y a quelque chose de cool chez le Taliban, ne serait-ce que son look et ses fringues… À noter un joli gallicisme : cool, Raoul !

Cougar

La femme de trente ans et beaucoup plus si affinités.

CV anonyme

Les CV anonymes ne seront plus manuscrits, mais « rédigés de manière dactylographiée ». Ils ne « comporteront plus ni le nom, ni le sexe, ni l’âge, ni la nationalité du candidat » et ne seront pas « accompagnés d’une photo ». Ni vu ni connu, mon nom est personne, homme/femme sans qualité. Idéal pour un bullshit job.

Dessous chics

Comme leur nom le suggère, les sous-vêtements sont dissimulés, à l’exception des dessous chics qui invitent à se rincer l’œil.
Voir Médium 37-38 « Secrets à l’ère numérique »

Diligence (effet)

Les premières automobiles ressemblaient à des voitures à cheval sans cheval.
La situation du smartphone est plus bizarre encore : un concentré de technologie au service d’un usager technologiquement obsolète qui souille un écran haute définition (plus de deux millions de pixels) avec ses gros doigts (ses empreintes digitales). Une Ferrari attelée à un âne.

Dogme

Rejeter tous les dogmes ? Sans aucun doute… À commencer par le plus vain : il faut rejeter tous les dogmes.

Dose (double)

En amour, trop, n’est pas encore assez (« Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain »).
Quand un « -isme » (communisme, libéralisme, etc.) échoue, ses adeptes, loin de faire amende honorable, et changer de médecine, prescrivent en général une augmentation de la dose. L’Union ne va pas fort ? Il faut « plus d’Europe ». Et c’est ainsi que la thérapie, ou plutôt l’addiction, finit par tuer le malade plus sûrement que la maladie… Perseverare diabolicum.

Délation

Délation en milieu numérique : le sale quart d’heure de célébrité (Pierre Chédeville).

Désespoir (du médiologue)

Plus performante que les animaux « complexes », dont les humains, une amibe perçoit, se déplace, calcule, communique, se reproduit et agit sur son environnement, sans autre médiation que chimique. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Evangile selon saint Mark

« Amis de tous les pays connectez-vous. Et likez vous les uns les autres » (Idi Amin Data, alias Mark Zuckerberg).

Facebook

Recueil de confessions des enfants du siècle.
Voir Confession.

Fantasyland

« America was founded by a nutty religious cult » (l’Amérique a été fondée par les adeptes d’une religion de cinglés, nuts), rappelle Kurt Andersen, dans *Fantasyland , à ceux qui s’étonnent que les Américains aient pu élire un président régulièrement traité de « fou », tandis que les extravagances de son successeur sont qualifiées de « gaffes »…

*Fantasyland : How America Went Haywire [to go haywire : débloquer] : A 500-Year History, Random House, 2017.

Fraternité

Liberté, égalité, fraternité ? Des hommes libres, et surtout égaux peuvent-ils être frères ? Hobbes pense que non, et René Girard aussi. Au mieux des concurrents, au pire des ennemis mortels ? Exception : les frères d’armes. D’où le fascisme et sa passion pour la guerre.

Frontière

La mouette (de Kant) déplore que l’air qui soutient son vol la ralentisse… De même : abolir les frontières « pour permettre la rencontre et l’échange de nos différences », quand ce sont précisément les frontières qui permettent « la rencontre et l’échange » de « différences » dont on voit mal comment elles pourraient survivre à l’abolition des frontières.

Gauchisme

L’extrême gauche n’est pas l’ennemi du système, elle en est le laboratoire.
Maladie infantile du communisme, le gauchisme (encore vert) est la maladie sénile du libéralisme.

Global Digital Unlimited

Une entreprise rationnelle, bienveillante (de moins en moins), bien-pensante (de plus en plus) et lucrative de déshumanisation.

Hackeur

Jeune mâle (sauf dans les séries télé) peu loquace mais codeur addictif.
A l’ère numérique, le perceur de coffres devient perceur de codes.
Politisé, l’hacktivist constitue avec ses pairs une espèce de franc-maçonnerie numérique. Familièrement : frères la Bidouille

Identité

L’identité n’est qu’une construction sociale (Vulgate de l’époque) : « OK Then. If I’m not me, who the hell am I ? » ("qui suis-je donc, si je ne suis pas moi ?). Douglas Quaid, interprété par Arnold Schwarzenegger, dans le film Total Recall de Paul Verhoeven, 1990.

Lumières

Au pied d’un lampadaire un quidam cherche sa clé : « tu es sûr que tu l’as perdue ici ? Non, mais je préfère chercher là où il y a de la lumière. »
Les « Lumières » nous éclairent, certes, mais laissent dans l’ombre l’essentiel. La clé…

McLuhan

Message, Massage, Mass Age, Mess Age (période Lacan).
« In Jesus Christ, there is no distance or separation between the medium and the message. It’s the one case where we can say that the medium and the message are fully one and the same » (période Vatilacan).

Messianisme

Le temps de la gauche c’est le messianisme (demain, la Révolution). Celui de la droite, c’est la durée. Slogan de droite : Pourvou ké ça doure (Laetiatia Bonaparte à son fils, quand il se prend pour le Messie). Slogan de gauche : encore raté ! ? Slogan libéral ça vaut combien ?

Morts-vivants

Avec le progrès des techniques de communication, les morts deviennent de plus en plus vivants (sur les écrans) et les vivants de plus en plus morts. Ils vont bien finir par se rejoindre.
« Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts » (Philippe Muray).

Mot d’esprit

« Il fut un temps, paraît-il, où on sauvait sa tête avec un mot d’esprit.
J’imagine mieux le temps où un mot d’esprit la fait perdre »
(Montherlant)

Occident

Le mouvement politique planétaire le plus virulent se veut anti-Occidental – anti-Blanc, en fait, mais c’est un peu la même chose ; encore que l’anti-occidentalisme soit une attitude typiquement occidentale ; il est rarissime qu’une autre « culture », non occidentale, s’auto-dénigre, surtout quand elle a disparu…

Panthéon (Julien Gracq)

« J’ai été frappé, en longeant le Panthéon, par le caractère monumental, claustral et froid de cette acropole basse – un morceau d’une Rome bâtarde, à la fois antique et jésuite, échoué à l’écart sur sa colline, d’où la vie a coulé de toutes parts vers les pentes basses, et ne remonte plus qu’au long du seul boyau sinueux, bruyant, fermentant, digérant, odorant, de la rue Mouffetard. […] Si la vie devait un jour se retirer de Paris, il me semble toujours que c’est là, et nulle part ailleurs, que les premiers brins d’herbe perceraient entre les pavés ». (Julien Gracq).

Plateau télé

Site de production et de recyclage d’ « informations » et de « débats ».
Judicieusement, le téléspectateur désigne du même terme une collation insipide que l’on avale sans y penser, en regardant la télé.

Plateforme

La culture en général et les institutions en particulier sont comme des substituts à l’absence d’instincts sociaux régulateurs dans l’espèce humaine : verticales (hiérarchisées), sélectives, localisées, les institutions (l’école, le parlement, par exemple) sont des enceintes plus ou moins closes où règne une temporalité caractéristique de leur activité, souvent matérialisée par une « horloge ». Tout le contraire des plateformes (réseaux sociaux), organisées de manière « horizontale », « ouverte » (à tout le monde), « globale » (u-topique au sens propre, encore qu’on parle aussi de « sites ») et, sinon u-chronique, du moins « accessible 7/7 et 24/24 »…

Positivisme

La médiologie se veut positiviste (hommages récurrents à Auguste Comte). Et pourtant elle ne cesse de constater, avec Paul Valéry : « Que serions-nous sans le secours de ce qui n’existe pas ? »

Posthumain

Mode éphémère dans certains milieux intellectuels ou bien réalité dans laquelle nous (les mutants) serions engagés ? Les symptômes existent, entre animalisme (l’homme n’est qu’un animal comme les autres) et déploiement d’une technologie devenue autonome (Machina sapiens).

Regard

« Tant de mains pour transformer ce monde et si peu de regards pour le contempler ». (Julien Gracq)

Renversant

La gauche ne renverse le capitalisme que pour le remettre sur ses pieds.

Retour

Les retours d’âges, en général c’est pas demain la veille, mais plutôt l’avant-veille : notre époque hypertechnologique voit le retour du religieux, ou carrément le retour à la nature, Padre Pio et Madre Bio. Ou à la manière de Balzac : le cousin Bonze et la cousine Bête. C’était mieux avant-hier ?

Roman national

Une histoire dont nous sommes les héros.
Le roman national ayant remplacé l’Histoire de France, on nous sert à la place des histoires emmerdantes et beaucoup moins vraisemblables.

Rythme

Le rythme est un puissant moteur, un médium total : il communique un mouvement à un sujet qu’il transforme en vivant métronome ; il captive le corps et l’âme, et même l’esprit quand il met la parole en musique.

Scalpel

« Je n’ai pas trouvé d’âme sous mon scalpel »
Le mot est prêté à Cabanis (entre autres) dont l’âme hante pourtant le Panthéon et le lycée de Brive-la-Gaillarde.

Selfie

Dispositif permettant de mettre le monde au second plan. Photographier avant de regarder : déjà, le smartphone fait écran au spectacle et en tue la jouissance immédiate ; mais pour prendre un selfie, on lui tourne carrément le dos. En fait, ce qui est vu et « partagé », c’est d’abord l’écran : « le spectacle, c’est l’

écran », dirait McLuhan.

Smartphone

Le smartphone est un appareil qui numérise son usager, ce qu’il dit, ce qu’il fait et, en définitive, ce qu’il est ; qui le transporte dans un autre monde, un monde de machines de plus en plus futées où l’esprit (software, code : algorithmes et datas) rencontre directement la matière (hardware) en court-circuitant les corps vivants (la chair, le « bioware »). En supposant (sans doute à tort) que le bioware se réduit lui-même à du code, on imagine une fonction ou une appli de téléportation permettant à l’usager de migrer intégralement dans l’autre monde.
NB. Avec le Cloud, la partie utile de l’usager, son « identité numérique », est extériorisée dans les serveurs de Big data.

Soft-power

Avec le déploiement du numérique, à partir de la fin du XXe siècle, le monde serait ainsi passé d’un régime de « simple » domination Domination Un régime de domination est politique et géopolitique, avec des frontières ; il implique des oppositions et des opposants (les dominés), il est polaire ; il s’appuie sur un hard-power (des armées), même si un soft-power est déjà à l’œuvre : la propagande, notamment, qui emprunte les canaux de l’écrit puis de l’audiovisuel. A contrario : voir Hégémonie. V. Soft-power. fondée sur un hard-power militaire, à un régime d’hégémonie, fondé sur un soft-power. Plus précisément : le numérique aurait parachevé un processus que le soft-power audiovisuel avait déjà entrepris, les GAFA ayant « annexé » Hollywood (le produit de cette annexion s’appelle Netflix). En d’autres termes, un soft-power tout-puissant se substitue avantageusement à un hard-power défaillant (déconfiture irakienne, trente ans après sa déroute au Vietnam). Les GAFA font mieux que l’OTAN, et avec profit.

Titanic

Notre monde, c’est le Titanic : un chef d’œuvre de la technique désamarré qui erre sur l’océan, sans autre limite qu’un obstacle naturel : un iceberg détaché de la banquise par le réchauffement climatique ; un Lalaland qui chante et qui danse avant de sombrer, mais vertueusement : les femmes et les enfants d’abord…

Transition

Le régime hégémonique Hégémonique Le régime hégémonique américain se veut apolitique ou post-politique : une gouvernance entend se substituer aux gouvernements ; il est unipolaire, sinon totalitaire : les opposants y sont considérés comme anormaux : délinquants, fous, déséquilibrés ; les dirigeants réfractaires comme des tyrans anachroniques (le tsar Poutine, le sultan Erdogan, l’empereur Xi-Yinpig…) ; une révolte (celles des Gilets jaunes, par exemple) s’y trouve dépouillée de toute dimension politique, pour devenir un simple « mouvement social ». Plus de frontières non plus, tout au plus des « lignes rouges », selon le concept proposé par Jean-Yves Chevalier. A contrario : voir domination. ne se substitue pas purement et simplement au régime de domination Domination Un régime de domination est politique et géopolitique, avec des frontières ; il implique des oppositions et des opposants (les dominés), il est polaire ; il s’appuie sur un hard-power (des armées), même si un soft-power est déjà à l’œuvre : la propagande, notamment, qui emprunte les canaux de l’écrit puis de l’audiovisuel. A contrario : voir Hégémonie. V. Soft-power.  : en termes de puissance, notre époque est géopolitiquement caractérisée, entre autre, par la montée en puissance de la Chine face aux États-Unis, mais en termes de soft-power, le match est plié : la Chine a certes ses propres GAFA (les BATX), mais il lui manque, outre le globish, langue de l’hégémonie, Hollywood (et Netflix), et la pop-culture : l’hegemon Hegemon L’hegemon, est moins un maître qu’un guide, celui qui marche en avant (en marche ?). Hegemonicon (Gaffiot), c’est le principe directeur, dans les actions, en particulier dans la métrique poétique et la danse… Le métronome est un maîtronome (Médium 41, « Rythmes »). qui chante et qui danse, Lalaland. Et surtout la combinaison implacable de tous ces facteurs.

Transparentalité

Nouveau droit de l’homme dans une société où les technologies de la procréation et les mœurs se diversifient à tel point que la notion même de parents biologiques et a fortiori leur identification deviennent problématiques. Requiert des techniques de traçabilité dont le scandale des lasagnes à la viande de cheval a montré les limites.

Truisme

Assertion en général bienveillante, parfois véhémente, toujours indiscutable… Twitter lui a ouvert tous les chemins qui ne mènent nulle part : « Seul un nouveau mouvement citoyen animé par une pensée forte et une conscience lucide pourra ouvrir le chemin d’un monde nouveau. » Assurément !

Ville Lumière

Haussmann rase le Paris médiéval pour livrer la ville à la circulation et à l’hygiène. Et aux forces de l’ordre : circulez, il n’y a rien à voir. Mais lors de la Grande Expo de 1900, « Paris Ville Lumière(s) », le site le plus visité est le simulacre de Paris médiéval, en carton-pâte.

Zombie

Guerre de tous contre tous, de chacun contre chacun, et de chacun contre soi-même : les États-Unis ressemblent de plus en plus à ces films (américains) de science-fiction où à la suite d’une catastrophe écologique, des zombies très méchants et très contagieux, qui s’estiment victimes des humains (avec quelque raison, il faut bien le dire), entreprennent de les éliminer, ou mieux, de les convertir (par contagion) à leur triste état de morts-vivants.


60 termes.