Médiologie

Accueil > Dossiers > Qui croire ? > Sens commun

Qui croire ?

Sens commun

Paul Soriano , 21 avril 2018

Le sens commun n’a plus la cote et le bon sens ne va guère mieux. Idées et vérités reçues (transmises) sont pourchassées, les « vérités alternatives » s’installent, à l’ère dite de la post-vérité. Quant aux « stéréotypes », nul doute que leur usage sera bientôt pénalisé.

Curieusement on s’émeut en même temps de la montée des fake news… On constate en même temps que le bullshit (traduction polie : foutaises et calembredaines) prolifère. Le sens commun a d’abord été la cible des intellectuels (il est trompeur et conservateur, voire réactionnaire), suivis par les demi-savants, grands lecteurs des magazines qui véhiculent les idées de l’époque. Il est aujourd’hui réfuté par les discours « disruptifs » du management d’entreprise et de la révolution numérique. Les uns et les autres toujours avides d’épater le bourgeois, c’est-à-dire, le plus souvent, de s’épater soi-même.

La suite sur le site de Paul Soriano