Médiologie
In medias res

Accueil > Publications > Auteurs > Régis Debray : contributions à la revue « Médium » (2004-2019)

Régis Debray : contributions à la revue « Médium » (2004-2019)

par Régis Debray

Publié le : 11 août 2020. Modifié le : 13 août 2020

Puisse ce modeste organe servir d’agent de liaison pour tous ceux qui ne se résignent pas aux déliaisons de la société de concurrence. Quelle que soit la forme du délaissement : tout-à-l’ego ; sacre de l’instant ; idolâtrie de la compétitivité ; nihilisme institutionnel ; dévoration par l’info ; empire des communautés ; amnésie satisfaite et congélation des héritages (Régis Debray in Médium 1, automne 2004).

Après quinze années d’existence, la revue Médium publie ici son dernier trimestriel sur papier : le progrès technologique a ses exigences. Il y aura un après – numérique et éditorial, avec une autre périodicité. D’où notre titre. Nous y chantons non l’achèvement mais le recommencement ; non une exhaustion mais une résurrection.

Les bonnes chutes sont des rebonds. Cette méditation à plusieurs voix sur le sort des mortels et leur vie posthume est donc à prendre comme une étape dans le devenir médiologique. Un récapitulatif valant promesse.Retour ligne automatique
Longue vie aux médiologues d’hier, d’aujourd’hui et de demain !

(Régis Debray, in Médium 60-61 « La mort et après », juillet-décembre 2019)

Contributions de Régis Debray à la revue

2019-2015

Médium 60-61 « La mort et après » (juillet-décembre 2019)

Prendre la suite

Il n’y a qu’une question sérieuse, pour un fugitif de passage sur cette planète, comme pour une idée neuve, un amour, un cénacle, une grande cause : qu’est-ce qui continue ou ne continue pas ? Qu’est-ce qu’il peut en rester, et dans quel état ?

Médium 58-59 « Comment peut-on être Européen ? » (janvier-juin 2019)

Utilité et pérennité d’un mythe

Si la croyance en « l’Europe mon avenir » n’était qu’une erreur d’analyse, elle ne serait pas si résiliente.
2018

Médium 57 « Drôle d’époque » (octobre-décembre 2018)

Bref panorama des temps nouveaux

Bilan de faillite (Gallimard, 2018) a laissé dans l’ombre, pour des raisons littéraires, les arrières-plans médiologiques d’un moment historique, propres à éclairer, sinon excuser, une trajectoire individuelle. C’est ce cadre général qui l’on tente de restituer ici, afin de donner des couleurs plus positives et lumineuses à la période considérée.

Médium 56 « Qui croire ? » (juillet-septembre 2018)

CQFD

Il n’y a pas de jeu à somme nulle entre raison et croyance. Les gens les plus insoupçonnables… La preuve par la pittoresque affaire des « avions renifleurs ».

Médium 55 « Le Code et la Chair » (avril-juin 2018)

Réchauffement climatique

Les avancées tout-terrain du virtuel n’ ont pas fait reculer notre appétence de charnel. Bien au contraire : à la croissante dématérialisation des signes, répond une demande d’ incarnation en hausse, dans le domaine des idées comme des institutions. Ce paradoxe fait partie d’ un moment spirituel plus large, à inscrire dans une respiration civilisationnelle.

Médium 54 « Le siècle du smartphone » (janvier-mars 2018)

Le temps brisé

Changement de siècle, changement de tempo. La mutation numérique, sensible dans nos façons de vivre et de sentir le présent, se reflète aussi dans notre appréhension du passé, comme en témoigne un ouvrage d’histoire à succès : L’Histoire mondiale de la France.

Hommage à Louise Merzeau et Robert Damien

(avec le comité de rédaction de Médium).
2017

Médium 52-53. « Nouveaux pouvoirs, nouvelles servitudes ». Juillet-décembre 2017

Le nouveau pouvoir

D’un château l’autre
Transparency International
Le Génie du néo-protestantisme
La génération Ricœur…

Médium 51 « À la française » (avril-juin 2017)

E Pluribus unum

Cessons d’opposer à l’un le multiple. C’est parce que le Français est pluriel qu’il est singulier. La règle, qui vaut pour nos paysages, gouverne aussi notre tempérament.

Le Pense-bête de Régis Debray

Médium 50 « Littérature, chutes et rebonds » (janvier-mars 2017)

Bob Dylan, la star

Le sage n’a pas d’avis, le médiologue non plus. Prétendre qu’il n’a ni goût ni opinion serait prétentieux – du moins n’en fait-il pas état. C’est un idiot ès-qualités. Quand on lui montre la lune, il regarde le doigt, ne pas en inférer qu’il fait l’idiot exprès, il peut avoir des prédispositions, ça facilite. Quand on lui demande, par exemple, ce qu’il pense du prix Nobel de littérature attribué à Bob Dylan, il répond : rien. Pas compétent.
2016

Médium 49 « Quelle guerre ? Quelle Victoire ? » (octobre-décembre 2016)

Ouverture : La faiblesse des armes

par Régis Debray et François-Bernard Huyghe

Médium 48 « Matières à penser », pour François Dagognet (juillet-septembre 2016)

À armes inégales

Pourquoi, dans notre petit obituaire intellectuel, certains décès émeuvent et montent en « une » et d’autres passent inaperçus en page 27 ? Pourquoi un nom propre brille, tandis qu’un autre reste mat ?
Deux grands esprits nous ont quitté en 2015 à quelques jours de distance : René Girard et François Dagognet. Le premier est un esprit apocalyptique (aux deux sens du mot, révélation et catastrophe). Le second, un esprit encyclopédique. L’un nous apportait une réponse, l’autre beaucoup de questions.

Médium 46-47 « Éros aujourd’hui » (janvier-juin 2016)

Photo-Porno

La technique commande. La troublante concordance des temps entre deux néologismes indique tout ce allait bientôt opposer érotisme et pornographie.
2015

Médium 44-45 « Demain l’école » (juillet-décembre 2015)

L’école, vers quelle fin ?

L’école ne peut pas ignorer la société mais ne doit pas la décalquer. Il est temps qu’elle prenne ses distances. Non pas en marge mais au-dessus. Non pas dépendante, mais autonome.

Entretien avec Najat Vallaud-Belkacem (Propos recueillis par Régis Debray et Robert Damien).
Une expérience à Polytechnique (Propos recueillis par Jean-Yves Chevalier et Régis Debray)

Mémento : démocrates et républicains

Souvent citée mais rarement lue, la mise au point de Régis Debray sur la notion de République, où la question de l’école a sa place, parue dans le Nouvel Observateur en 1989 sous un titre caricatural (« Êtes-vous démocrate ou républicain ? ») nous a semblé, pour des raisons d’actualité, devoir être republiée vingt-cinq ans après.

Médium 43 « Charlie et les autres » (avril-juin 2015)

Mise au point

Que retenir de cette commotion nationale ? Que dans un monde où tout se sait, s’écoute, se voit et s’interprète de travers, la condition de survie d’une laïcité d’intelligence s’appelle civilité.

Médium 42 « L’écrivain national » (janvier-mars 2015)

La part du diable

Est-il révolu, l’âge où un auteur pouvait se confondre avec l’image qu’une nation se fait d’elle-même ?

Le Pense-Bête de Régis Debray

Les villes électriques
Le Panthéon renversé par lui-même
Le fond des choses en timbres-poste
Le théorème d’Aracataca
Errata
Un signe des temps
Pessimisme
Plaidoyer pour le poétique
Transformisme


2014-2012

Médium 41 « Rythmes » (octobre-décembre 2014)

Servir plusieurs maîtres

Le soleil, le corps, le calendrier, les horloges et les portables ne battent pas la même mesure. Dans cette cacophonie temporelle à chacun de trouver sa cadence personnelle.

Le Pense-Bête de Régis Debray

Cannes, notre monde à la loupe. Tous dans le bain. Up to date. Coup de gueule.

Médium 40 Varia (juillet-septembre 2014)

Point barre !

La méthode simplement c’est le chemin tel qu’il nous apparaît quand, arrivé au bout, on se retourne sur ses pas. Voici un itinéraire personnel, méthodiquement retracé, un parmi tant d’autres possibles.

Le Pense-Bête de Régis Debray

Un pro à la barre
Qui a le pas sur qui ?
Considérations économiques.
L’idiotisme du métier.
La solution.
De Marx à Tocqueville : François Furet.
Château ou Briand ?
L’Odyssée vidéo.
Pied de nez.
Pitié !
Tempus fugit.

Médium 39 « Générations » (avril-juin 2014)

L’effet génération

(avec Paul Soriano)
Avons-nous jamais parlé d’autre chose depuis notre venue au monde ? Depuis que nous nous efforçons de faire du transmettre un sujet de réflexion distinct et consistant, entendu comme l’acte de transporter une information dans la suite des temps.

Le Pense-Bête de Régis Debray

Cet enfer en valait-il la chandelle ? Les charmes de la déshérence. L’envers du GPS. De l’histoire à la mémoire. Heureux fiascos. Notre face d’ombre. Morand-Chardonne, Correspondance (1949-1960). Un interminable dîner de têtes. Ennuyeux cosmos. Lettres persanes, codicille. Le héros cache-misère : Mandela. Proustologie. Cela renaît après ceci. Prochaine étape. Une suggestion : Éros chez Thanatos.
2013

Médium 37-38 « Secrets à l’ère numérique » (octobre 2013-mars 2014)

Rien de nouveau ?

Et alors ? À l’ère de l’obscure transparence, on ne sort du clair-obscur qu’à son détriment, aujourd’hui comme hier.

Le Pense-Bête de Régis Debray

La remontée du Nil. Les coûts de publication. Appel d’offres. Principe de précaution. Êtes-vous tweet ou maxime ? Casanova en Pléiade. On vient trop tard. Punaise. N’oubliez pas votre clé. Notre talon d’Achille. Conformisme. Résurrection.

Médium 36 « L’esprit des lieux » (juillet-septembre 2013)

Saint-Florent : la visite-à-Gracq

La visite au grand écrivain en France constitue une figure canonique de la transmission culturelle. Aussi la visite-à-Gracq est-elle devenue un genre littéraire en soi. Retour sur un lieu, une maison et un homme.

Le Pense-Bête de Régis Debray

Effet pervers. Liaisons dangereuses. God Save Toynbee. In God we trust. Féminitude. Tout compte fait. Division du travail. Pater noster. Saumâtre dialectique. Open access. Privilège de l’âge. Adieu les verticales.

Médium 35 « Ruptures Techniques et Continuité Culturelle » (avril-juin 2013)

L’immuable et le mutant

(avec Daniel Bougnoux)

Apocalypse now

Un certain ton apocalyptique semble gagner les meilleurs essais contemporains. Le temps pivote sur ses gonds. Évidents sont les effets des ruptures instrumentales. Faut-il pour autant dire adieu aux soubassements constitutifs de la condition humaine ? Il est permis d’en douter.

Le Pense-Bête de Régis Debray

Petitesse des grands, grandeur des petits.
Remise dans le rang.
L’heure de vérité.
Mon contemporain, mon ennemi.
Futurisme libanais.
À propos d’une baisse de tonus.
Cloisonnements

Médium 34 « Récits du pouvoir, pouvoirs du récit » (janvier-mars 2013)

Occident, fiche clinique ? (Nous, les Occidentaux ?)

Confronté, en France comme en Chine, à des interlocuteurs convaincus du « déclin de l’Occident », l’auteur a tenté d’évaluer l’actuel rapport de forces. Une mise au point en forme de mise en garde (Pékin, septembre 2012).

Le Pense-Bête de Régis Debray

Gare au suffixe innocent
Présomption
Enterrez d’abord, vantez-vous ensuite
La rose et la roseraie
Notre fond de cuve
Vice-versa
Chef et couvre-chef
L’accessoire décisif
Autocritique
Question d’orthographe
Du mieux dans le Parti unique
2012

Médium 32-33 « Copie, modes d’emploi » (juillet-décembre 2012)

Médiologie de la copie

(avec Louise Merzeau)
L’évolution des moyens techniques scande l’histoire de la culture. De la copie manuscrite à la reproduction mécanique des textes, de la peinture à la gravure, de la photographie au disque et du microfilm au microprocesseur, chaque âge technologique perfectionne la qualité et amplifie le nombre de copies.
Ce qui modifie peu à peu le rapport de l’un au multiple, et valorise l’original à mesure que se répandent ses avatars.

Le Pense-bête de Régis Debray

Médium 31 Varia (avril-juin 2012)

Gracq, ou la leçon de géographie

La géographie fut le thème des rencontres Julien Gracq à Saint- Florent-le-Vieil, les 8 et 9 octobre 2011. L’occasion de réfléchir à tout ce qui relie le souci médiologique à « la sensation de géographie ».

Le Pense-Bête de Régis Debray

Froissements.
Plaidoyer pour le Kitsch.
Fuites en avant.
Partisans.
Honneurs aux boucaniers.
La question Lamartine.
Les idiotismes de Métier.
Invraisemblances.

Médium 30 Varia (janvier-mars 2012)

Le Pense-Bête de Régis Debray

La Démocratie et sa morne moitié
Zoologie
Joindre les deux bouts
Le moment Nora
La fin d’un gros mot ?
La pente douce
Last news
Une lueur d’espoir
La France intérieure : une affaire compliquée


2011-2008

Médium 29 : « Réseaux : après l’utopie » (octobre-décembre 2011)

Salut l’artiste

Lucio Fanti, un si beau camp de vacances

Peut-on être à la fois ironiste et poète ? Dedans et dehors ? Lyrique et satirique ? Peut-on à la fois épouser intimement le passé d’une illusion et le tourner subtilement en dérision ? Si on a beaucoup de talent, oui. Car c’est un art très difficile, tant, dans nos habitudes, l’empathie et la distance s’opposent. C’était l’art de Milan Kundera dans ses premiers romans. C’est celui de Lucio Fanti dans ses tableaux « soviétiques ».

Le Pense-Bête de Régis Debray

Temple du temps qu’un premier cru résume…
Philosopher sur « le temps » au milieu des coteaux de Saint-émilion – c’est à quoi conviait fort astucieusement Philosophie Magazine un week-end de printemps….
East is East…
West is west, and they shall never meet. N’accablons pas trop Kipling, dont la célèbre formule n’est peut-être pas aussi idiote qu’on veut bien le dire…
Décés de Jorge Semprum
Dans notre, mon souvenir, ce sera toi, Jorge, le Souvenir. Le travail de soi sur soi du souvenir, dont tu fis à la fois ton éthique et ton art…
Recyclages
Sur la chaîne Histoire, une soirée Céline, avec deux documentaires du début des années 70…
Primaires socialistes
« Quand un acteur dans une filière n’apporte pas sa valeur ajoutée, il disparaît. »
Purgatoires
Retour sur la colline éternelle de Vézelay, avec son Campo Santo à fleur de coteau où tant de grands noms en attente de postérité couvent sous la dalle…
Puissances de l’écrit
Déjeuner à Trouville, dans leur minuscule pied-à-terre, chez Christiane et Stéphane Hessel…

Médium 27 Varia (avril-juin 2011)

Le Pense-Bête de Régis Debray

Courts-circuits
Intempérances
Perversion
Frontières
Ardentes Ardennes
Les deux moitiés du programme
La décomposition des corps
Appel aux neurobiologistes
Atterrissage
Résipiscence
Résumés.

Médium 26 « Santé : nouvelles techniques, nouvelles croyances » (janvier-mars 2011)

Le Pense-Bête de Régis Debray

Proche-Orient et procrastination. S’il n’est de paradis que perdu, il n’est de bonne Terre Promise que remise à plus tard. Moïse était au parfum. Il s’est bien gardé de franchir le Jourdain…
Le Fleuve bleu ou l’éternel retour. Un café chic en terrasse, dominant le Huangpou, à l’heure du breakfast. Serveurs chinois, consommateurs blancs. Joyeuses tablées d’anglo-saxons…
2010

Médium 24-25 « Frontières » (juillet-décembre 2010)

Ouverture

par Michel Melot et Régis Debray
Nouvelles du front
On les croyait estompées et voilà qu’elles reviennent, agressives, démultipliées et souvent contrefaites en murs infranchissables. Commençons par un relevé de positions, au fil des temps et des lieux.

Médium 23 Varia (avril-juin 2010)

Le Pense-Bête de Régis Debray

Médium 22 Varia (janvier-mars 2010)

Religions : la bombe diasporique

Chacun sait qu’entre le rejet du et le retour au, ce que nous appelons « religieux » est pourri d’ambivalence, et qu’à toute grille d’analyse on peut en opposer valablement une autre de sens contraire. Mais pour stimuler la réflexion quelques impertinences ne sont jamais de trop. Je poserai donc imprudemment, et de façon unilatérale, quatre questions. L’Europe, fenêtre sur l’avenir du globe ou bien œillère pour ne pas le voir ? Le tout-monde, comme dit Édouard Glissant, sera-t-il créole ou bien tribal ? La condition diasporique engendre-t-elle une dilution ou un durcissement des identités collectives ? Notre « postmodernité » appelle-t-elle une évanescence ou une résurrection des archaïsmes fondateurs ?

Le Pense-Bête de Régis Debray

2009
Introduction ???

Médium 20-21 « NOUS » (juillet-décembre 2009)

Salut l’artiste

Gérard Fromanger. L’atelier fraternel

Le Pense-Bête de Régis Debray

Nous, les gens de lettres… Du gendelettre en saltimbanque : il faut mettre en rapport la substitution dans la presse de l’interview à la critique… et le mouvement de Panurge qui pousse à publier toutes sortes d’écrits confidentiels et de fonds de tiroirs.

Médium 19 Varia (octobre-décembre 2006)

Tchekhov, la scène et nous

Le metteur en scène Daniel Mesguich a bien voulu m’inviter à l’une de ses « leçons du lundi », placées sous la rubrique « Penser le théâtre », devant les élèves du Conservatoire national supérieur d’art dramatique qu’il dirige (15 décembre 2008). On reproduit ici cette intervention orale, légèrement remaniée pour les besoins de l’impression.

Le Pense-Bête de Régis Debray

Médium 18 Varia (janvier-mars 2009)

Le Pense-Bête de Régis Debray

Médium 16-17 « L’argent maître »

1,17 euro
Suite du pense-bête d’un médiologue zigzaguant, nez au vent, à travers images, lectures, faits divers et rencontres.

Symptômes

Un lapsus nommé euro
Recto, une ogive. Verso, un pont. Fenêtres et portails = l’esprit d’ouverture. Arches et ponts = bonne communication. 20 euros, un vitrail, un aqueduc. 10 euros, un portail roman, un pont de pierre… 100 euros, un vestibule, un viaduc.
2008

Médium 14 Varia (janvier-mars 2008)

Le Pense-Bête de Régis Debray

Amorces, préludes, incipit de livres possibles ou d’articles à faire : ces notes et observations, inspirées par les rencontres de l’actualité à Régis Debray, pourraient s’intituler « Le journal d’un médiologue ». Notre revue publiera régulièrement ce témoignage subjectif et bohème (qui porte ici sur le mois de novembre 2007).

Médium 12 « Qu’est ce qu’un chef ? » (juillet-septembre 2007)

L’optique de l’aura

« Sc. occultes. Sorte de halo enveloppant le corps, visible aux seuls initiés » (Petit Robert). Extrait pour partie de Loués soient nos seigneurs. Une éducation politique, Gallimard, 1996.

Médium 11 Varia (avril-juin 2007)

Secret-défonce, tango pour les temps futurs

par Roger Bensky et Régis Debray
Notre revue est ouverte à toutes sortes d’impromptus et déviances – hier un scénario de film, aujourd’hui une farce théâtrale.
Roger Bensky est un dramaturge et un metteur en scène américain. Régis Debray a déjà écrit pour la scène Julien le Fidèle ou Le Banquet des démons. Cette contribution aux études de communication et de sciences politiques est le fruit de leur collaboration.


2007-2004

Médium 10 « Le numérique en toutes lettres » (janvier-mars 2007)

Truffaut, homme de lettres

Pas étonnant que François Truffaut, autodidacte et grand lecteur de romans, ait éprouvé le besoin, entre deux films, de se confier par écrit, âme et cœur. Ce qui nous en dit beaucoup sur un art oublié.

Salut l’artiste

Louise Merzeau

Pour joindre l’acte à la parole médiologique, la monstration à la prédication, il faut plus que du talent, il faut de l’audace. Louise Merzeau ne manque ni de l’un ni de l’autre. Elle s’implique comme artiste, dans ce qu’elle explique théoriquement, par concepts. Écrivain et photographe, graphiste et imagière, elle a l’hybridité heureuse et radicale. L’hypersphère, elle nage dedans, elle vit avec, elle en fait un exercice visuel et quotidien. Ses montages ne sont pas les illustrations a posteriori d’une thèse d’université ou la transposition sur écran d’une idée du monde : ce sont les symptômes d’un travail en cours, celui du monde d’aujourd’hui, tel qu’il se fabrique, se visionne et se vit en chacun de nous, sur et par l’écran.

Symptômes

Dissonance, par Régis Debray
2006

Médium 08 Varia (juillet-septembre 2006)

Le médiologue et les médias

Paradoxe : c’est Le Débat qui parle médias, non Médium. Pourquoi ce chassé-croisé, entre une excellente revue généraliste qui consacre deux numéros au médiatique contemporain et une non moins bonne revue médiologique qui sur le sujet reste discrète, et moins portée aux vues d’ensemble ? Parce que la médiologie s’occupe des médiations, dans l’histoire longue, dont nos actuels mass-médias sont un cas de figure – parmi d’autres.

Médium 07 Varia (avril-juin 2006)

Un contretemps nommé Mozart

À l’initiative de Gérard Mortier, directeur de l’Opéra de Paris, s’est tenu à l’amphithéâtre Bastille un colloque Mozart (11 février 2006), avec la participation remarquable d’historiens et de philosophes français et allemands. Le texte qui suit, dont on voudra bien excuser certains laisser-aller ou parti pris, reprend notre intervention dans le cadre de cette journée.

Un concept

L’origine

Travail ardu, asymptotique, peut-être inachevable, à remettre chaque jour sur le métier. Il n’en demeure pas moins que l’archétype aux mille retours et détours de l’Origine ne cadre pas, en rigueur, avec la grille de lecture du médiologue.

Médium 06 Varia (janvier-mars 2006)

Pour une sacralité profane

Marier l’eau et le feu ? Cet oxymore, quand on se veut laïque et rationaliste, tient de l’absurde, voire du sacrilège. Force nous est cependant de constater qu’à la différence des actes de connaissance, le lien social est suspendu à un surplomb symbolique. C’est du moins la thèse soutenue dans la conférence inaugurale du Huitième Rendez-vous de l’Histoire, qui s’est tenu à Blois en octobre 2005, autour du thème « Religion et Politique ».

Symptômes

Georges Perec / Jules Ferry, par Régis Debray
2005

Médium 05 Varia (octobre-décembre 2005)

Un dialogue manqué

Voici un échange d’opinions inopiné… Julien M., agrégé de philosophie et maître de conférences à la Sorbonne, était venu rencontrer Régis D. Et lui dire en face ses doutes sur le bien-fondé de la démarche médiologique.

Un concept

Effet jogging

Médium 04 (juillet-septembre 2005)

Bonjour l’hyperphère !

L’art à l’estomac, ou l’anti-Malraux

On trouvera ici la transcription d’une intervention orale, dans le cadre d’un séminaire mensuel de médiologie. Elle enchaîne sur des propos déjà publiés de Michel Melot, ancien directeur de l’Inventaire de France, sur la lucidité esthétique d’André Malraux.

Salut l’artist

Jean Le Gac

Pour qui y se prend, çui-là ? Un prof de dessin qui joue au démiurge canonisé ! On met en scène, en belle compagnie, ses Adieux à l’art aux Gobelins de Beauvais et pour faire bonne mesure, on a déjà logé ses collections au Musée Jean Le Gac (avenue Gambetta, 75020 Paris). Et puis quoi encore ?

Un concept

Médiasphère

S’entend par ce mot la sphère de circulation des traces et des individus techniquement déterminée par les modes de transport dans l’espace et dans le temps prévalant à un moment donné de l’histoire.

A bout de souffle, l’Europe ?

L’Europe au sens fort sera dramatique ou ne sera pas. Pour l’heure, le sens faible a le dessus. Quiconque a pu réfléchir, en médiologue, au devenir-force des idées et connaît ce qu’il faut de « grand récit » pour donner corps à une personnalité collective, accueillera cette évolution avec le calme des vieilles moustaches. On a choisi de publier ici tel quel le texte d’une intervention faite à Berlin en début 2001, en réponse au malaise (déjà) suscité dans l’opinion d’alors par les « maigres résultats » du traité de Nice… Le titre était : Après Nice, l’Europe à bout de souffle ? Quitte à lui substituer, cinq ans plus tard, un Après le référendum, on ne voit pas de raison aujour-d’hui de redire autrement la même chose.

Médium 03 Varia (avril-juin 2005)

Sur l’affaire du Temple solaire

Quels rapports entre des écrits ésotériques et des actes de sang, en l’occurrence des suicides collectifs ? Quels effets concrets, les idées abstraites ? Question morale (celle de « la responsabilité de l’écrivain »), mais aussi typiquement médiologique (« l’efficacité symbolique »).

Un concept

Technique

Dans notre logo quadrangulaire, technique figure plus qu’un secteur d’activité parmi d’autres. En haut au centre, il serait à mettre en facteur commun, voire en opérateur amont des mutations affectant, directement ou par contre-coup, Éducation, Arts et Religions (et bien d’autres choses).

Médium 02 Varia (janvier-mars 2005)

Si loin de Foucault

Du Figaro à Libé en passant par Le Monde, le vingtième anniversaire de la mort de Michel Foucault a vu l’ensemble des médias écrits, radios et télés édifier un mausolée national au grand philosophe disparu, sans fausse note aucune. Pareille unanimité peut inquiéter. Beauté mais inactualité de Foucault ?

Salut l’artiste

Nisa (Nisa Chevènement)

Il y a quelque chose de paléolithique, d’immémorial et de matriciel dans ces démiurgies miniatures. Sa glaise est une cire, son soleil, un bec de gaz, son souffle, une spatule. Et le cosmos qui sort de ses mains, à mi-chemin entre un décor de théâtre et un tohu-bohu.

Un concept

Transmission

Si on appelle « communication » l’acte de transporter une information dans l’espace, on appellera « transmission » l’acte de transporter une information dans le temps.
2004

Médium 01 Varia (automne 2004)

Relier

Puisse ce modeste organe servir d’agent de liaison pour tous ceux qui ne se résignent pas aux déliaisons de la société de concurrence. Quelle que soit la forme du délaissement : tout-à-l’ego ; sacre de l’instant ; idolâtrie de la compétitivité ; nihilisme institutionnel ; dévoration par l’info ; empire des communautés ; amnésie satisfaite et congélation des héritages. Nous comptons sur vous, et avec vous.

Un concept

Médium

Définitions. La médiologie, qui n’en récuse aucune, complète les quatre acceptions du Littré par une cinquième, de nature technique et dynamique : « l’agent d’une transmission ». Ce qui sert à faire passer un corps, un message, une information, une théorie, etc. d’un lieu dans un autre ou d’un moment x à un moment y.

Ce que lui doit Médium

Jacques Derrida n’a cessé de dialoguer avec les médiologues, et pas seulement dans l’avion, en voyage, ou face à la caméra, à Paris

Symptômes

Goliath dans son jus


Tout ce qui transporte d’un ici à un ailleurs, d’un hier à un demain, tout ce qui porte un passant de la vie à relancer le jeu, un fugace à faire trace, un grain de poussière humain à en accrocher d’autres, mobilisera ici nos énergies et notre attention. (Régis Debray, Médium 1.