Médiologie

Accueil > Médiologie > Temps, mémoire > Instruire

Instruire

La Rédaction , 12 novembre 2015

C’est à l’école et sous l’autorité d’un maître que chacun développe sa capacité, innée mais perfectible, à tenir sur le monde des discours réfléchis. La laïcité, ou encore l’universalisme, ne sont que d’autres manières de dire cette finalité, l’une au regard des croyances, l’autre au regard des cultures particulières. La culture numérique, par exemple : quand la technique se fait oublier pour sembler naturelle, il est encore plus nécessaire de la tenir à distance – non pour la rejeter, mais pour en prendre connaissance.

Instruire, telle est la finalité propre de l’école, de préférence à éduquer, enseigner, former, etc. qui impliquent d’autres institutions impliquées dans la transmission, telle la famille ou l’entreprise.

Il reste que le numérique est sans précédent. Jusqu’ici, l’école s’est toujours ancrée dans une « graphosphère », ce milieu où la transmission emprunte la voie de l’écrit, et plus précisément la forme-livre. Le numérique est une autre sphère, nullement fermée à la précédente, du reste, plutôt englobante. C’est un milieu, une culture même, en ce sens que le numérique dessine de nouveaux parcours pour produire, valider, diffuser, faire usage des connaissances, anciennes et nouvelles ou en train de se constituer.

Et le numérique ouvre de nouvelles opportunités, tant à l’autorité du maître qu’aux relations de l’école avec la famille, l’entreprise et plus généralement la société.

- Médium 44-45, « Demain l’école »
- Médium 39, « Générations »


- Cahier n° 11, « Communiquer / transmettre » (1er semestre 2001)
- Cahier n° 17, « Missions » (aout 2004)