Médiologie

Accueil > Écritures > Arts, métiers, spectacle

Arts, métiers, spectacle

Le domaine de l’art, si c’en est un, est celui où l’écart médiologique est le plus grand, entre les effets produits et les moyens utilisés par l’artiste.

Se voulût-il « conceptuel », l’art doit en passer par les plus humbles matériaux et outils, ou des dispositifs qui relèvent du bricolage, au théâtre par exemple, et même au cinéma, sans parler des « installations » contemporaines.

Il y a toujours du trivial dans l’art, fût-ce pour atteindre au sublime, et pas seulement dans l’arte povera.

Observez par ailleurs un grand chef d’orchestre au travail : du génie, c’est entendu, mais saluez aussi la performance physique de ce manager d’exception, qui gère d’un seul mouvement les signes, les choses et les personnes.

Un écart semblable se dessine parfois dans les manifestations du religieux, mais n’est-ce pas justement ce qui les apparente si souvent, tant l’un s’empare volontiers des ressources de l’autre pour atteindre à l’extase ?

- Médium 46-47, Eros aujourd’hui à paraître en janvier 2016.
- Médium 41, « Rythmes ». Voir le sommaire.

Salut l’artiste !

Cahiers de médiologie :
- n° 18, Révolutions industrielles de la musique
- n° 9, Less is more : stratégies du moins
- n° 7, La confusion des monuments
- n° 1, La querelle du spectacle