Médiologie
In medias res

Accueil > Publications > Médium > Médium 43 « Charlie et les autres »

Médium 43 « Charlie et les autres »

Avril-juin 2015

par La Rédaction

Publié le : 16 juillet 2020

Sommaire

Petit traité d’intolérance, par Charb

Ouvrir ou fermer le sommaire

Radiographie d’un moment fraternité

Mise au point, par Régis Debray

Que retenir de cette commotion nationale ? Que dans un monde où tout se sait, s’écoute, se voit et s’interprète de travers, la condition de survie d’une laïcité d’intelligence s’appelle civilité.

Télescopages , par Jean-Noël Gaudy

Quand un organe de la graphosphère agonisante est ranimé par les réseaux sociaux en ligne, avant d’être englouti par la télé, c’est tout notre univers symbolique qui révèle son désarroi.

#jesuischarlie ou le médium identité, par Louise Merzeau

Historique ! Engendré par un simple tweet, viralisé par le réseau, un processus social et politique sans précédent s’est avéré : faire d’un JE un NOUS.

Vent d’hiver , par Julien Pasteur

Privés de liens avec le ciel, sur la verticale de la transmission, les corps retombent lourdement, soumis à la seule loi de la gravitation. Peu suspects de bigoterie, et toutes chapelles confondues, les grands ancêtres sont d’accord sur ce point.

Je ne suis pas une icône, par Françoise Gaillard

On se recueille mieux dans un temple vide. Pas plus que nos principes républicains, l’esprit de Charlie n’a besoin, pour agir, d’idoles ou d’amulettes. Délestons-les, de grâce, de toutes ces pesanteurs.

Rhétorique de l’unanimisme, par Pierre d’Huy

Par construction l’unanimité ne peut être analysée : aussitôt entreprise, l’analyse la dément et la détruit. On peut du moins déconstruire la rhétorique qui en fait un usage abusif.

Gloire au papier, par Robert Dumas

Paradoxe. À l’heure du virtuel et des hackers, c’est un petit journal papier qui a subi la rage des terroristes.

Du visage au faciès, par M.-J. Mondzain

La philosophe Marie-José Mondzain, spécialiste de l’iconoclasme, de l’image et du regard, livre son point de vue dans cette version augmentée pour Médium d’un entretien mis en ligne sur Mediapart, le 11 janvier 2015.

Gérer le blasphème : Coase toujours… par Olivier Bomsel

Dieu merci, pour les économistes, les choses sont simples : il y a le théorème de Coase. Analyse économique coûts/avantages du blasphème sur le marché des opinions.

Techniques de la dérision

Le parti pris d’en rire, par Michel Erman

La caricature réplique à un défaut de parole. L’ironie suggère le contraire de ce qu’elle dit. Ce faisant, l’une et l’autre donnent à penser.

On ne badine pas avec l’humour, par Pierre Murat

Entre le gros rire des simples et l’ironie bienveillante du sage qui se prend lui-même pour cible, le demi-savant rit de ce qui le dépasse mais prend au sérieux son insuffisante lucidité.

Le rire chrétien, par René Nouailhat

Les chrétiens n’ont pas attendu les moqueries laïcardes pour rire du cléricalisme.

Attention, l’arme est chargée, par Michel Melot

Tolérer la caricature ou même le portrait réaliste, cela suppose une culture qui ne fut pas toujours, et qui n’est pas partout ni par tous partagée.

Rire de rien, par Paul Soriano

Le rire ébranle le corps, déforme les linéaments du visage, rend l’homme semblable au singe ! Pas du tout : les singes ne rient pas, le rire est le propre de l’homme, le signe de sa rationalité !

Leçons républicaines

Charlie n’est pas Je, par Philippe Ratte

Et si ces « JE » et si ce « NOUS » n’étaient en dernière analyse que des « ON » ?

Non à l’autocensure, par Monique Sicard

Témoignage d’une intransigeance qu’indignent la censure et plus encore l’auto-censure. Et qui n’en peut plus des Charlie-oui-mais.

Scrogneugneu et Youplaboum, par Daniel Bougnoux

La scène se déroule le dimanche 11 janvier après-midi, quelque part dans une ville française.

L’étrange défaite quand même, par J.-Y. Chevalier

Non, ce n’était pas tout à fait Mai 68. Quelque part, même, le contraire : tout ce qu’on avait déconstruit se réédifiait à vue d’œil.

La réquisition, par Robert Damien

Vous êtes « Charlie » ? Oui. Et les autres ? Aussi. L’un et l’autre donc ? Oui, nous le devenons ici et maintenant. Nous revendiquons de pouvoir être plusieurs, bleu, blanc, rouge, sans être des frères ennemis.

Nous ne sommes pas les derniers, par Olivier Pourriol

Rire, pleurer, s’indigner, défiler, pardonner, expliquer… Et après ?

La minute de silence, par Jacques Billard

L’affaire Charlie met en évidence que si l’école s’est trouvée, à cette occasion, prise pour cible et prise de court, en porte-à-faux et à contre-emploi, c’est qu’elle n’est pas ce qu’elle devrait être. Par la faute de la société incivile.

Au Dieu qui dirait : « Tue ! », par Paul Clavier

Un Dieu meurtrier ? Une contradiction dans les termes.

Les dessous de Soumission, par François Warin

Sous les lieux communs, une certaine lucidité ?

La troisième génération, par P.-M. de Biasi

D’habitude, la troisième génération d’immigrés est la mieux intégrée, via l’école, le travail, et les amis. Ce n’est plus le cas, elle a fait dissidence.

La leçon tunisienne, par Hélè Béji

Sur l’islam à l’épreuve du politique, l’expérience tunisienne vaut le détour, tant elle est riche d’enseignements. À commencer par un idéal de soi plus fort que la haine des autres.