Médiologie
In medias res

Accueil > Publications > Médium > Médium 39 « Générations »

Médium 39 « Générations »

Avril-juin 2014

par La Rédaction

Publié le : 15 avril 2014

Avons-nous jamais parlé d’autre chose depuis notre venue au monde ? Depuis que nous nous efforçons de faire du transmettre un sujet de réflexion distinct et consistant, entendu comme l’acte de transporter une information dans la suite des temps ?

Lignée, descendance, postérité… Régénération, dégénérescence, résurgence… Ce qui se transmet, ou non, d’une époque à une autre le fait d’évidence à travers ce qu’il est convenu d’appeler les générations. Mais, notion-coqueluche, fuyante et proliférante, prolifique et triviale, c’est devenu un mot-valise dont raffolent sociologues, enquêteurs et sondeurs. Génération par-ci par-là, en voici en voilà. Cette omniprésence est en soi un signe des temps. En prenant enfin ce taurillon un peu fou par les cornes, ce numéro de Médium entame une session de rattrapage. Il y en aura d’autres, tant le mot est riche, complexe et sédimenté. Paul Soriano et Régis Debray. Lire la suite, L’effet génération


Sommaire

Ouvrir ou fermer le sommaire

Chers disparus
par Paul Soriano

Ils sont partout ! Nos cités sont des catacombes. Comment peut-on contre toute évidence ne pas croire aux fantômes ? Lorsqu’un vivant répète la parole d’un mort, s’avise-t-il qu’un mort est en train de le faire parler ?

On a toujours vingt ans
par Catherine Malaval

En quoi sommes-nous naturellement, par le fait historique, les contemporains de nos contemporains ? Lorsque nous la vivons, que percevons-nous de cette image générationnelle unifiée et figée qui nous sera révélée a posteriori ? Quelle perception pouvons-nous avoir de notre historicité générationnelle ?

Le généalogiste successoral
par Christophe Massot

Le généalogiste successoral accompagne de plus en plus le règlement des successions opérées par le notaire. L’origine de ce métier, les conditions de son intervention, les matériaux utilisés pour sa recherche intéressent le médiologue attentif aux modalités et à l’environnement de la transmission dans sa forme successorale. Le tableau généalogique dressé par le professionnel de la parenté intervient dans cet instant posthume où les rapports familiaux doivent être impérativement clarifiés afin d’assurer la sécurité de l’héritage transmis.

Chine : « les post-80 »
par Yu Hai

Qu’est-ce que le « post-80 » ? Une catégorie temporelle et une catégorie d’analyse sociale à élaborer. Nous remercions l’auteur, la Fondation Ségalen et son directeur Wang Jiann-Yuh d’avoir bien voulu nous autoriser à reproduire cette intervention extraite du séminaire franco-chinois « Quelle morale pour quelle société ? » (Les Treilles, 2013).

France : « Génération quoi ? »
par Boris Razon

Au départ, un projet documentaire pour France 2. Une enquête sociologique, encadrée par deux des meilleurs chercheurs du moment, nécessitant deux années de tournage : Qui sont les jeunes, les vingt-trente ans ? Que viventils ? Comment affrontent-ils le monde ? Comment deviennent-ils adultes ? Confusément, nous sentions une génération émerger et voulions en dresser le portrait.

Ces machines à démonter le temps
par Giuliana Parotto

Le laboratoire italien éclaire l’emprise mortelle du médium technique sur le temps du corps politique. Dégénération : quand le télécrate lifté et le blogueur ébouriffé rivalisent dans le recyclage anachronique.

Que sont les militants devenus ?
par Jérôme Besnard

La crise du politique se manifeste, entre autres, par le déclin de la transmission intergénérationnelle, au sein des « familles spirituelles » qui s’affrontaient naguère en France sur le terrain des idées.

La transmission de l’oeuvre
par Hélène Maurel-Indart

1992-2013 : vingt ans de jurisprudence pour préciser, au gré des contentieux sur la propriété intellectuelle, les conditions de transmission des connaissances d’un livre à l’autre, d’un auteur à l’autre, d’une génération à la suivante.

Malaise dans la généalogie
par François Warin

La marche vers l’égalité attestée par le mariage pour tous pointe vers une abolition de différences anthropologiques fondatrices. À l’horizon du sujet-roi, la menace du nihilisme ?

Oblomov de Gontcharov
par Robert Dumas

Contre le mysticisme et le romantisme de l’âme slave, Ivan Alexandrovitch Gontcharov (1812-1891) invente le roman réaliste russe. Né, comme Lénine, sur les bords de la Volga, au sein d’une famille bourgeoise, il demeurera toute sa vie fonctionnaire. Son oeuvre romanesque culmine dans le chef d’oeuvre de 1859, Oblomov, qu’encadrent Une Histoire Ordinaire (1848), et Le Ravin (1869).

Du livre à l’écran
par Emmanuel Cauvin

Crainte du piratage, interrogation sur les perspectives commerciales et sur l’avenir des librairies : nous avançons à reculons vers le livre numérique. De la page au bandeau, de la typo à la cinégraphie, pourquoi le texte ne pourrait-il épouser son temps, et le temps tout court ? Une proposition.

Rings et rounds
par Christian Cavaillé

Un match de boxe sur un ring, pendant une succession de rounds, apparaît comme la représentation condensée des diverses luttes dans lesquelles se mesurent les hommes avec leurs divers espaces-temps, de la concurrence réglée à la dérégulation sauvage.

Pense-bête
Par Régis Debray

Cet enfer en valait-il la chandelle ?
Les charmes de la déshérence
L’envers du GPS
De l’histoire à la mémoire
Heureux fiascos
Notre face d’ombre
Morand-Chardonne, Correspondance (1949-1960)
Un interminable dîner de têtes
Ennuyeux cosmos
Lettres persanes, codicille
Le héros cache-misère : Mandela
Proustologie
Cela renaît après ceci
Prochaine étape
Une suggestion : Éros chez Thanatos