Médiologie

Accueil > Dossiers > Médias : le parti au-dessus des partis ?

Médias : le parti au-dessus des partis ?

samedi 31 mars 2018

Le « parti médiatique », dixit Régis Debray, l’ « Église médiatique » selon Philippe Guibert, aux prises avec la Réforme numérique... Le conflit et la confusion des pouvoirs, le spirituel et le temporel, le pape et l’empereur, ne datent pas d’hier. Après tout, le « plus grand homme d’État français » est un cardinal. Un autre se trouve aujourd’hui accusé d’ingratitude envers les médias qui lui ont donné l’onction ; mais ce n’est pas parce que le pape vous a sacré empereur que vous devez, comme votre prédécesseur, vous précipiter à Canossa !

De nos jours, en tout cas, des journalistes se lancent en politique et plus d’un politique recalé par le suffrage universel se recycle dans les médias, moins regardants sur la légitimité. Ni Dieu ni maître ? En France, les médias (la presse) ont même connu leur moment national, laïque et républicain – autres temps, autres mœurs…

État des lieux.