Médiologie

Accueil > Publications > Médium 58-59 : sommaire

Médium

Médium 58-59 : sommaire

Comment peut-on être Européen ?

Paul Soriano , 18 janvier 2019

Sisyphe heureux

Cartographies

Désunions européennes, par Paul Soriano

On reproche à l’Union européenne son incapacité à construire une puissance pour tenir son rang dans le monde et retrouver ainsi un dominium perdu… qui n’a jamais existé ! Et s’il s’agissait au contraire pour l’Europe d’en finir avec la puissance et de convertir le monde à la politique, son invention ? Faites de la politique, pas la guerre !

Itinéraire d’un europhile, par Pierre d’Huy

Ce portrait d’un Français qui ressemble à l’auteur décrit un parcours : une éducation européenne.

Une préfiguration du monde futur, par Jacques Billard

Les hommes ne savent pas l’histoire qu’ils font. Celle de l’Union, comme celle de l’Europe, en témoigne. Une tendance lourde s’y dessine néanmoins : le déclin de la souveraineté nationale entraîne celui de la démocratie. Fin du politique réduit à une gestion vertueuse des affaires, sous le nom de « gouvernance » ?

Nécessités du populisme, par Philippe Guibert

Un populisme techno-culturel se propage en Europe, par la voie de médias sociaux numériques qui court-circuitent toutes les médiations institutionnelles. Mais ce nouveau populisme, social et identitaire, se nourrit d’une défiance générale envers les élites : la « démocratie illibérale » répond à un libéralisme dogmatique de plus en plus fermé à l’expression démocratique.

Manifeste pour l’Europe, par Louise Guillot et Laura Mercier

Deux militantes résolues exposent leur projet. Les défis sont communs, les réponses doivent l’être aussi. Seule l’implication des citoyens, via le Parlement européen et la réforme des institutions, permettra de les relever.

Politique de l’euro, par Martin Thomas

La monnaie est politique, l’euro n’échappe pas à la règle. Il favorise certaines nations et handicape les autres mais les peuples lui trouvent bien des avantages. Comment nous en sortir ?

Le théâtre des nations , par Catherine Bertho

1642. De la Bohême à l’Angleterre, les nations s’installent comme sujets de l’histoire. L’Europe, elle, ne s’affirme pas comme sujet politique autonome. Sous la plume d’un Richelieu et d’un Desmarets de Saint-Sorlin, elle s’affiche même comme la figure féminine d’une soumission désirée.

Vu d’ailleurs

Turquie : l’Europe tartuffe , par Olivier Abel

La Turquie est-elle vraiment un « ailleurs » de l’Europe ? L’histoire et la géographie semblent le démentir. Et aussi, à l’évidence, le sentiment profond et la conviction raisonnée de l’auteur.

Quand le Royaume-Uni rétrécit au Brexit , par Antoine Perraud
Les Britanniques ne sont pas à l’aise avec le référendum. A fortiori quand il s’agit d’entrer dans une Union européenne. Ou d’en sortir.

La fatigue européenne de L’Allemagne , par Coralie Delaume

La tension entre les aspirations contradictoires de l’Allemagne à l’hegemon régional, entre son souhait de continuer à jouir du statu quo et son incapacité à consentir quelque effort que ce soit, pourrait contribuer à la défaisance terminale de l’édifice communautaire.

Vu d’Amérique , par Stanley Moss

Comment un globe-trotter américain sans (trop de) préjugés voit l’Europe… Et, du même coup, nous en dit long sur l’Amérique.

Vu du Moyen-Orient , par Luc Debieuvre

Entre l’Orient compliqué et l’Europe illisible, la rencontre ne pouvait pas se produire. Entre les nations d’un côté, le Grand Ouest et le Grand Est de l’autre, il n’y a pas de place pour l’Union européenne.

Kant, guide touristique , par Michel Erman

Par son éloge de l’hospitalité, du droit international, mais aussi des caractères nationaux, Kant esquisse sinon une Union européenne, du moins un parfait traité de savoir vivre ensemble.

Les Europes surprise

L’Europe du foot , par Jean-Yves Chevalier

Le foot réconcilie les grandes métropoles et les périphéries. Partisans et artisans de l’UE feraient bien de consulter l’UEFA : l’Europe du foot, ça marche !

Architectures bruxelloises , par Monique Sicard

Le quartier européen de Bruxelles ne donne guère l’envie d’habituer l’Union. Et si l’Europe, elle aussi, avait besoin d’une utopie, d’une Eurotopie, pour se réaliser ?

Le coup du lapin crétin , par François-Bernard Huygue

Pas d’Union européenne sans unité idéologique (valeurs communes, représentations partagées et adversaires auxquels s’opposer). Spécifique au point de transformer l’Européen nouveau en espèce à part ?

Union Branding , par Denis Gancel

Est-il légitime de parler de « marque » pour désigner une nation ou l’Union européenne ? Comprenez-vous que l’on puisse s’en offusquer ?

L’exposition des malentendus , par F. Gaillard

Entre l’abstraction désincarnée de « ce que nous avons en commun » et l’étalage de nos différences, le juste milieu est difficile à trouver. Démonstration par une exposition sur l’Allemagne au Louvre, de part et d’autre mal comprise et mal reçue

La guerre du golf , par Alain Pinault

« On a gagné ! » La seule équipe d’Europe en activité (celle de la Ryder Cup) a réussi l’exploit de profaner une épreuve de golf par un chauvinisme inattendu.

L’Europe sur les rails , par Paul Soriano

Le médium de l’Europe c’est le train, et le chemin de fer est sa voie.

Régis Debray

Utilité et pérennité d’un mythe

Si la croyance en « l’Europe mon avenir » n’était qu’une erreur d’analyse, elle ne serait pas si résiliente.

Petite anthologie

- 1849, Victor Hugo
- 1948, Winston Churchill
- 1957, Pierre Mendès France
- 1965, Charles de Gaulle
- 1990, François Mitterrand
- 2017, Emmanuel Macron