Médiologie

Accueil > Médiologie > La spéculation pour les nuls

La spéculation pour les nuls

vendredi 20 novembre 2015

« Une livre de beurre a été vendue à un ami affamé pour 350 RM [Reich Mark]. Comme il n’avait pas assez de monnaie, il l’achète à crédit, payable le lendemain. La moitié de cette livre est remise à sa femme. Avec la moitié restante, il sort pour “compenser”. Il l’échange à un vendeur de tabac contre 50 cigarettes. Sur ces 50 cigarettes, il en garde 10 et entre avec le reste dans un bar. Là, pour 40 cigarettes, il reçoit une bouteille de vin et une de schnaps. Il emmène le vin chez lui mais part à la campagne avec le schnaps. En peu de temps, il trouvera un fermier qui est prêt à lui échanger la bouteille contre deux livres de beurre. Le matin suivant, mon ami va rendre la livre de beurre qu’on lui avait vendue en disant qu’elle est trop chère. Cette “compensation” lui a procuré une livre et demie de beurre, une bouteille de vin, 10 cigarettes et le plaisir de ne pas avoir payé de taxes. »

(Der Telegraph, 1947, cité in Vincent Bignon, La Crise monétaire allemande 45-48 et les modèles de prospection monétaire, Thèse de l’École Polytechnique, 2002).