Médiologie

Accueil > Médiologie > Fric, pognon, galette

Fric, pognon, galette

vendredi 20 novembre 2015

La monnaie est, avec le sexe, l’une des sources les plus fécondes de créativité linguistique. L’origine des innombrables termes par lesquels l’argot désigne l’argent est souvent mystérieuse. On croit savoir que « fric » viendrait de fricot (une espèce de ragoût) ou fricandeau (d’où fricoter et fricotage ?). En revanche, pour « pognon », on hésite entre poigner (saisir avec la main) et le franco-provençal « pougnon » (un petit pain qui fait aussi penser à la ... galette). Même pour monnaie, on balance entre nomisma qui évoque la norme, la loi et monere qui suggère l’annonce, l’avertissement. Pour plus de détails, voir le Dictionnaire Larousse de l’argot français et de ses origines. A notre connaissance, l’euro attend toujours son baptême argotique.