Médiologie

Accueil > Corps/prothèses

Corps/prothèses

Le premier, l’irréductible médium (Régis Debray).

Les angles d’attaque sont multiples, à commencer par son statut à travers les âges, tantôt exalté, magnifié, tantôt vilipendé, déploré, selon l’antique préjugé philosophique qui le distingue de l’âme, en général à ses dépens. Une machine ? Mais laquelle ? Les réponses sont tellement asservies aux techniques de l’époque qu’elles en deviennent suspectes... Corps marchandise ? Le plus vieux métier du monde : louer son corps... Et si le corps est un « actif » , pourquoi ne pas le vendre - au pire, une réserve de pièces détachées ? On s’interrogera aussi sur le statut symbolique du corps et de ses organes... Et sur ses métaphores : corps politique et corps constitués, corps d’armée et jusqu’au corps fait arme, tel celui du kamikaze.